Manifeste

Manifeste contre la discrimination concernant le droit fondamental à la mort volontaire dans les pays de l’Union Européenne

Depuis 2002, certains États européens ont légalisé la mort volontaire dans les cas de souffrance irréversible. Dans les autres pays, les malades sont obligés de recourir à l’euthanasie ou au suicide médicalement assisté, de manière clandestine, ou de s’exiler à l’étranger pour terminer leur vie. Ces pratiques existent dans tous les pays où l’euthanasie est illégale, et ne répondent à aucun protocole ni contrôles de sécurité dignes d’une société au XXIe siècle.

Face à cette discrimination évidente dans le domaine des droits fondamentaux dans l’Union Européenne, les signataires de ce manifeste demandent au Parlement Européen:

  1. De réaliser une étude sur les choix de fin de vie, spécialement centrée sur les personnes qui se trouvent dans l’obligation de se déplacer à l’étranger pour mourir et sur la pratique clandestine de l’euthanasie.
  2. D’inviter les États membres de l’Union à légaliser l’euthanasie et le suicide médicalement assisté.

Signataires


  • Miguel URBÁN
  • Josep María TERRICABRAS
  • Tania GONZÁLEZ
  • Elena VALENCIANO
  • Juan Fernando LÓPEZ AGUILAR
  • John HOWARTH
  • Sylvie GUILLAUME
  • Curzio MALTESE
  • Hilde VAUTMANS
  • Maria Lidia SENRA
  • Soledad CABEZÓN RUIZ
  • Danielle VIOTTI
  • Virginie ROZIÉRE
  • Brando BENIFEI
  • Estefanía TORRES
  • Ernest URTASUN
  • Jordi SOLÉ
  • Inmaculada RODRÍGUEZ-PIÑERO
  • Mercedes BRESSO
  • Ramón JÁUREGUI
  • Inés AYALA SENDER
  • Stelios KOULOGLOU
  • Mercedes BRESSO
  • Yannick JADOT
  • Karima DELLI
  • Marina ALBIOL
  • Merja KYLLÖNEN
  • Mercedes BRESSO
  • Xabier BENITO
  • Lola SÁNCHEZ CALDENTEY
  • Javi LÓPEZ
  • Eider GARDIAZABAL RUBIAL
  • Ana GOMES
  • Izaskun BILBAO BARANDICA
  • Tania GONZÁLEZ PEÑAS
  • Jose JUARISTI ABAUNZ
  • Janusz KORWIN-MIKKE
  • Marisa MATIAS
  • Elly SCHLEIN
  • Eleonora FORENZA
  • Antonio PANZERI